L’IPA, qu’est-ce que c’est ?

Ce sont trois lettres que l’on entend partout quand on parle de bière. IPA, pour India Pale Ale. Certains les adulent, d’autres les abhorrent ( « c’est trop amer !! » ). Quoiqu’il en soit, c’est LE style de bière à la mode depuis quelques années maintenant. Et ça risque de le rester un moment.

Les IPA, avant tout, et comme le désigne leur « A » final, sont des Ales, comprenez des bières de fermentation haute, donc généralement plutôt fortes en goût et en alcool. Ensuite, et c’est là qu’elles se distinguent d’autres types de « ales », les IPA sont des bières brassées avec une grande quantité de houblon – nettement plus que pour une blonde classique – ce qui leur confère un caractère très spécial. Ce caractère, c’est d’abord une amertume souvent prononcée ; c’est elle qui plaît à certains et déplaît à d’autres. Ensuite, ce sont souvent, au nez et en bouche, des notes très marquées d’agrumes, de fruits exotiques, ou plus résineuses et herbacées. Le responsable de ces 2 traits de caractère ? Le houblon, bien entendu.

Bref, amateurs de bières blondes de caractères, aux notes fruitées et à l’amertume prononcée, foncez ; les autres, passez votre chemin.

Le houblon un conservateur naturel

Maintenant, que viennent faire les Indes dans cette histoire ? Pas grand chose… A l’origine des IPA (on navigue ici entre l’histoire et la légende…), les colons britanniques aux Indes qui réclamaient de la bière. Celle-ci, après plusieurs mois de navigation depuis les ports anglais, arrivait bien souvent… imbuvable. Jusqu’au jour où un brasseur – volontairement ou par erreur – mit dans sa recette bien plus de houblon que d’habitude. Or, le houblon est un conservateur naturel (ainsi qu’un antiseptique). Naturellement, chargées en conservateur, ses bières subirent le transport sans dommage, et elles furent accueillies avec soulagement par nos malheureux colons qui la baptisèrent « India Pale Ale ».

Style anglo-saxon à l’origine, l’IPA est aujourd’hui brassée partout, tant pour suivre la tendance que pour le plaisir des brasseurs. Quelques noms à vous souffler : Too Late IPA (Brewfist (Italie)), Double IPA de chez Page 24 (Hauts de France) ou encore la magnifique Dalva de chez Daniel Thiriez (Hauts de France).

RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT