La Triforce du Houblon, Simcoe, Citra, Mosaic

Cela nous est tous arrivé : on aime tellement un aliment que l’on en prend trop et l’on finit par en être écœuré. Chacun aura sa propre expérience dans ce domaine. Que ce soit avec du saucisson, des crêpes ou encore du chocolat.

La bière ne fait pas exception. Car bien que l’on puisse en boire éternellement (humour), il existe trois variétés de houblons qui reviennent fréquemment dans les recettes et sans originalité, j’ai nommé le Simcoe, le Citra et le Mosaic.

 

Etant donné que l’on trouve surtout ces houblons dans les bières de styles IPA. Un petit rappel :

Dans les années 1990-2000, les brasseurs artisans américains s’amusent à créer des bières massivement houblonnées. C’est le début de la mode des IPA (Indian Pale Ale) qui atteint l’Europe dans les années 2000-2010.

Ce faisant, les brasseurs expérimentent diverses variétés de houblons pour apporter de nouveaux arômes. Les fermes à houblon s’en donnent à cœur joie et créent de multiples croisements et elles mènent une course folle pour produire le houblon le plus «tendance». Trois variétés sortent du lot: le Simcoe (le plus ancien), le Mosaic (croisement entre le Simcoe et le Nugget) et le Citra (le plus tendance). Ces trois houblons ont de nombreux points communs : une forte concentration en acide alpha (entre 10 et 15%), ce qui permet leur utilisation en tant qu’amérisant, mais aussi une palette d’arômes commune comme les fruits tropicaux, les fruits de la passion et surtout les agrumes.

Ces caractéristiques participent pour beaucoup à la popularité des Pale Ale et IPA américaines.

Si ces houblons ont aussi populaires, c’est aussi grâce à leur facilité d’utilisation. Il est en effet assez rare de rater un houblonnage à cru (houblon mis en cuve de fermentation) avec ces houblons. Ce qui ne veut pas dire que la bière sera subtile ou exceptionnelle. Mais obtenir des notes d’agrumes est si facile, que de nombreuses brasseries les ont déjà adoptés dans leur recette.

 

D’où l’overdose et l’écœurement ! Ce qui était « tendance » en 1990 est devenu la norme. La mode du Citra a été suivie par plus d’un brasseur et l’on ne compte plus le nombre de bières qui se ressemblent, sans laisser de place à l’originalité. La consommation de ces houblons est telle qu’ils sont souvent en rupture de stock et se négocient parfois à prix d’or. Quand on sait qu’il existe plus de 400 variétés de houblons ! Il est un peu dommage de rester bloqué sur ces 3 là.

 

Bref. Tout ça pour dire que oui, il faut continuer à utiliser la Triforce du Houblon, mais de façon plus modérée. Il est évident que si ils sont à la mode, c’est parce qu’ils apportent indéniablement des arômes appréciés par beaucoup. Mais ils ne sont pas les seuls houblons intéressant, loin de là. De plus en plus de brasseurs indiquent les houblons utilisés sur leurs étiquettes. Alors, en tant que consommateur, soyez curieux et jetez un œil pour en avoir le cœur net. Et si, en tant que brasseur ou brasseuse vous souhaitez absolument avoir ces arômes, essayez d’autres variétés ! Quitte à avoir quelques légères différences mais être au moins original.

 

En clair, très chers amis de la bière, utilisez et testez des houblons différents et osez, innovez, improvisez !

 

 

Victor.

 

8 juillet 2020
30 juillet 2020

RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT