La récolte du houblon

 

Chaque année, la récolte du houblon fait vibrer le cœur des brasseurs (dont le mien…). En effet, le houblon comme les céréales se récoltent une fois par an et cela a des influences directes sur le quotidien des brasseurs que ce soit pour le goût, les rendements dans les salles de brassage mais aussi bien sûr les prix.

 

 

 

Le houblon, que récolte-t-on ?

 

Le houblon sort de terre au printemps ce qui n’a rien de très original. Sa culture se fait le long de fils car Humulus lupulus sous son autre nom est une plante grimpante qui atteindra 8m durant l’été ! Ce sont les fleurs femelles qui poussent sur les pieds femelles (cette phrase peut paraître étrange mais en effet le houblon fait partie des plantes dioïques, un pied de houblon est donc soit mâle soit femelle) qui intéressent les brasseurs. Ces fleurs comportent des substances pouvant donner l’amertume à la bière et des substances aromatiques. Quelques centaines de variétés permettent d’obtenir des houblons avec différentes puissances amérisantes et des palettes différentes, tant en puissance qu’en composition d’arômes. Voilà peut-être aussi ce qui fait vibrer le brasseur, le fait de découvrir les nouveaux potentiels pour créer encore et encore et retrouver l’odeur du houblon…

Quelques images permettront de comprendre à quoi ressemble les houblonnières alsaciennes à Obernai !

 

 

 

Le houblon, quand aller voir la récolte ?

 

Alors, je comprends qu’avec cette description, vous n’avez qu’une envie, découvrir les houblonnières. Pour cela, le moment idéal est le moment de la récolte. À la fois parce que le houblon est à pleine maturité dans les champs et dévoile son potentiel mais aussi car le travail le plus impressionnant du houblonnier se réalise à ce moment. Selon les années, les régions et les variétés, la récolte se déroule fin-août et tout se joue sur environ trois semaines. Le seul conseil est de se balader dans les houblonnières l’été, cela fait de très belles balades avant un rafraichissement bien mérité…

En effet, en trois semaines, le houblonnier récoltera les lianes et cueillera les fleurs de houblon pour les séparer des feuilles et des tiges puis les sèchera à la fois le plus rapidement possible mais aussi le plus délicatement possible pour conserver ses caractéristiques, bref un vrai savoir-faire à gérer avec sang froid dans une certaine urgence.

Voici quelques étapes présentées par Hop France en Alsace !

Même les vaches aiment le houblon dans cette exploitation du lycée agricole d’Obernai !

 

 

Un point commun entre deux mondes qu’on pourrait croire distant par cette relation client-fournisseur est l’esprit de confrérie, les houblonniers comme les brasseurs restent des milieux où l’ambiance est confraternel, simple, authentique et généreux, ça rappelle aussi des choses au sein des 3 Brasseurs…

 

 

 

Alors, une fois le houblon récolté, reste au brasseur de magnifier le travail des houblonniers (mais aussi des céréaliers) et de respecter ce travail afin de juste créer un moment fugace de plaisir à nos papilles ! Merci aux houblonniers !

 

 

Pierre&Co

1 septembre 2020

RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT