La bière ça se conserve

Il n’y a pas que les bons vins qui savent se bonifier ! 

La bière n’est pas réputée pour être un produit de longue conservation comme le vin. Des styles très houblonnés comme les IPA sont assez éphémères et perdent leurs arômes fruités très rapidement (en 2 ou 3 mois).

 

 

Mais savez-vous que certaines bières peuvent se faire vieillir ?

Le Barley Wine ou vin d’orge, est un des styles dans le monde brassicole qui le permet ! Souvent de couleur sombre, très peu houblonnée, forte en alcool (entre 8% et 16%), riche en goût malté, ces bières sont parfaites pour résister aux effets du temps et se bonifier comme on le ferait avec un bon vin rouge !

Ces « Barley Wine » doivent d’ailleurs être dégustées comme du vin. C’est-à-dire qu’afin de mieux apprécier toute la complexité de ce type de breuvage, mieux vaut laisser la bouteille se réchauffer pour libérer tous les arômes emprisonnés par le froid.

Simplement, prenez une bouteille, laissez-la (debout s’il y a une capsule) dans un endroit pas trop chaud ni trop froid et à l’abri de la lumière et laissez le temps agir… aussi longtemps que vous voulez ! Certaines bières gardent un profil inchangé pendant au moins 2 ans mais peuvent vieillir au- delà…

La température et l’oxygène vont favoriser la création de molécules réactives qui vont former à leur tour, des arômes non présents dans la bière de départ.

Les mélanoïdes de la bière, responsables de la couleur et ayant un rôle d’anti-oxydants, vont s’oxyder en premier et créer aussi des arômes.

On appelle ce phénomène “l’oxydation en cascade”.

Pour ne pas créer trop d’arômes désagréables, il faut impérativement que la température ne soit pas trop haute (environ 15 degrés max) et constante, à l’abri de la lumière et que la bouteille n’ait pas été ouverte.

 

 

 

La bière c’est tout une science n’est-ce pas ?

Amusez-vous avec différentes bouteilles : dégustez-en à différents moments du vieillissement et laissez-vous surprendre par des arômes nouveaux que vous ne trouverez que rarement dans une bière : de délicieuses notes de noix, fruits confits et Madère qui s’associent d’autant plus avec une bière boisée ! Un plaisir des sens à découvrir et à essayer 😉

Dans le monde brassicole, l’Orval est une bière réputée pour sa bonne et rapide évolution, elle est très connue en Belgique et appréciée partout. L’utilisation d’une levure spéciale (la “Brettanomyces”) lors de la refermentation en bouteille, amène des notes “funky” particulièrement marquées avec le temps. Celles-ci apporteront un tout autre aspect gustatif à la bière !

Les bières acides de type “Lambics” supportent elles aussi particulièrement bien une maturation à long terme par la présence, encore une fois, de Brettanomyces qui résistent parfaitement au milieu acide.

Enfin, le vieillissement des bières n’est pas une science exacte, les critères cités favorisent le bon déroulement du processus. Mais il n’est pas impossible de se retrouver avec des bières ayant tournées au bout de 6 mois ou un an de maturation.

Comme indiqué en début d’article, les IPA vieillissent très mal et votre expérience de maturation sera alors très hasardeuse avec ce type de bière.

Néanmoins la principale difficulté résidera toujours dans la capacité à ne pas boire toutes les bouteilles mises en maturation avant la date de vieillissement optimale 😀

 

Bon courage et à vos caves !

Adrien

12 mai 2020

RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT