Entrevue avec une licorne de laboratoire !

generation biere licorne marine

Rencontre avec Marine – alias la Licorne, ou la bucheronne – technicienne au laboratoire 3 Brasseurs depuis 2016. Elle, qui se définit comme une passionnée au caractère fort, parfois extravagante, aborde son métier avec le plus grand sérieux. Un mix normal quand on parle bière : ce « métier plaisir » où la rigueur est essentielle.

Salut Marine, on se présente ?

J’ai 21 ans, je suis technicienne de labo… et j’aime la bière ! (rire)

C’est un bon début ! Comment es-tu arrivée au Labo 3 Brasseurs ?

J’ai suivi des études de technicienne de labo, avec un BTS Bio Analyses et Contrôles. J’ai ensuite voulu le faire en contrat d’apprentissage et me suis donc inscrite sur une plateforme d’offre. J’ai obtenu 3 entretiens et hop, j’ai été acceptée au labo 3 Brasseurs pour un contrat d’apprentissage de 2 ans.
Et à la fin de la période d’apprentissage j’ai eu la chance de continuer en CDI !

Tu as toujours voulu travailler dans la bière ?

Bon ok, à l’origine je voulais être infirmière, mais en découvrant le métier j’ai préféré passer à autre chose (rire) !

Ma chance, c’est que mon diplôme m’offrait beaucoup de débouchés : les vaccins, l’environnement, l’agroalimentaire, la cosmétologie… Mes 3 entretiens pour un contrat d’apprentissage étaient d’ailleurs dans 3 domaines très différents. Mais quand j’ai passé l’entretien 3 Brasseurs, j’ai fait mon choix : « la bière c’est cool, c’est là que je veux aller ! ».

Il faut dire que dans la famille, ma grand-mère faisait déjà de la bière dans sa cave 😉 Bon, un peu acide, c’est sans doute pour ça que j’aime les « Sours » 😉

Ha, et aussi : j’habite en face de la brasserie Moulin d’Ascq, c’était sans doute un signe 

Et 3 ans après avoir choisi cette voie, tu en es où avec la bière ?

Ma relation avec la bière a changé. Plus jeune, je me concentrais sur les odeurs, je préférais les bières fruitées. Aujourd’hui mes goûts se sont diversifiés sur l’ensemble des styles en particulier les IPAs et les Sours.

Tu nous parles de ton quotidien au labo 3 Brasseurs ?

J’ai plusieurs missions :
– L’analyse des bières en provenance de toutes les microbrasseries 3 Brasseurs de France (et il y en a un paquet : 40.000 échantillons par an !) ;
– La production de levure fraiche pour les microbrasseries, ce qui m’a permis d’apprendre à brasser sur la picobrasserie ;
– Je participe un peu à la R&D pour créer des recettes avec Pierre (le responsable du labo) : par exemple sur la Cryptide (une bière au foin) ou la Mytilidia, une bière aux moules !

Voilà pour le récurrent. Après, je travaille aussi sur des projets ponctuels ; par exemple l’organisation de Masterbrasseurs (concours interne 3 Brasseurs de créations de bières), journées de formation technique pour les brasseurs du réseau, analyse sensorielle, formation de stagiaires…

Voilà : ce que j’aime bien dans mes journées, c’est que le quotidien est hyper changeant, les journées ne se ressemblent pas ! Et j’apprends tout le temps.

Marine labo bière 3 Brasseurs

J’entends que tu as participé à la création de recette de bières, tu nous parles d’une recette qui t’a plu ?

Je dirais la Mytilida !
Pierre – le responsable du labo – m’a fait découvrir le style Oyster Stout (Stout avec des huîtres). On s’est dit, « pourquoi pas une version CH’TI » ??? 😉

Alors on est partis sur les moules, en pensant au départ que c’était juste un test, et que le réseau nous dirait qu’on était des fous avec cette recette.

Finalement on l’a brassée dans la picobrasserie et on l’a fait goûter ; cela a plus à tout le monde, y compris le marketing. Et voilà, surprise : la recette a été déployée partout en France ! Une bière ambrée au léger goût iodé et un petit côté café.

Les moules sont introduites à quelle étape du brassage ?

On les met dans une chaussette et on les fait infuser. Pour la petite histoire, ces moules, on les a mangées 😉 Le houblon était entré dans les coques, le goût était assez perturbant : pas salé, mais très amer.

Quelle ambiance au labo 3 Brasseurs ?

On bosse dans la bonne humeur, mais on bosse beaucoup !
On est une équipe sympa, on s’entend tous très bien ; on sort aussi ensemble, boire des bières ou rencontrer d’autres brasseurs pour discuter métier.

J’aime ça, bosser dans une ambiance positive.

Bon, à part la bière, tu aimes quoi ?

La musique et les licornes !
Je suis une méga fan de Twenty One Pilots (tête d’affiche du MainSquare Festival cette année notamment), que j’ai vu 2 fois en concert. Je passe le morceau My blood dès que je peux au labo, à fond… Bon, seulement quand Pierre n’est pas là !
Et sinon Les Licornes ! J’adore ! C’est d’ailleurs pour ça que je j’ai brassé la Cryptide, une bière au foin, en tenue de licorne 😉

Revenons au métier : tu es UNE brasseuse… pour toi, le côté féminin dans ce métier, ça représente quoi ?

C’est vrai qu’il y a peu de brasseuses dans la bière, mais petit à petit on arrive à se faire une place. Et contrairement aux idées reçues, il n’y a pas particulièrement de sexisme dans ce métier, les brasseurs hommes sont assez ouverts à ce que les femmes prennent une place.

Ton avenir à court terme ?

On a un gros projet pour 2020 : un nouveau labo. Ca va nous occuper fortement, je l’attends avec impatience. Un labo tout neuf, complètement vitré, exposé à la vue de tout le monde dans le futur siège Agapes (Groupe de Restauration auquel appartient notamment 3 Brasseurs). On a travaillé les plans en équipes, c’est super.
Le gros œuvre est fini, on en est à l’aménagement, alors on se projette tous, ça va être top.
On va aussi devoir gérer un déménagement tout en assurant la continuité du service du labo (analyses, levure, etc…)

Pour finir, tu nous donnes quelques comptes ou réseaux sociaux que tu suis ?

Pierre&Co
Happy Drèche
Une bière et Jyvais
Brasseurs de France
Biologie amusante.

27 février 2020

RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT